Le Col de Joux-Plane permet un passage entre Samoëns et Morzine à travers les monts du Châblais. La route a été empierrée en fin d'été 1968 puis goudronnée en octobre 1969. Les différentes branches de la route du col, côté Samoëns, épousent les formes du relief : ainsi, le pied du col est très raide, puis, la route dessert de petits hameaux disséminés sur des replats de l'adret, la pente peut alors être localement faible avant de se raidir drastiquement.
La caractéristique du col est sa pente très irrégulière : les coureurs cyclistes purs grimpeurs y construisent leur victoire, les rouleurs bons grimpeurs ne trouvent jamais leur rythme. Tous laissent dans l'air la magie du Tour de France.

Les poids-lourds ne peuvent y circuler, la route ignore le bruit et la fumée des gros diesels, elle a pu rester très étroite et progresse dans les alpages sans que 2 lacets ou 2 boucles se ressemblent. A partir de 1000 mètres d'altitude, le massif du Mont-Blanc apparaît, royal, sous son plus beau profil.

Voilà pourquoi le col de Joux-Plane est le plus beau du monde pour


La montagne "La Bourgeoise" devant le sommet du col 
Prenez du plaisir dans Joux-Plane.
 
 

English


Le lac au sommet du col
Dernière mise à jour : 10/9/2016